Message sur l'estime de soi

Postuler sans se sous estimer – Conseils aux candidats

Petite leçon d’estime de soi pour garder confiance en vous pendant vos recherches d’emploi.

Vous avez tendance à vous sous-estimer, vous ne savez pas quoi mettre en avant sur votre CV et vous n’osez pas postuler car vous êtes persuadé que vous n’avez pas le profil ? Je vous rassure, vous êtes nombreux dans cette situation.

A travers mon expérience, j’ai rencontré des candidats qui avaient bien plus de choses à me raconter pendant leur entretien d’embauche que ce qui était écrit sur leur CV et leur lettre de motivation.

La première difficulté quand vous candidatez c’est justement « Comment me démarquer des autres candidats et attirer l’intérêt du recruteur ? »

L’avantage c’est que vous vous creusez la tête pour trouver ce qui vous distingue des autres candidats. L’inconvénient c’est que vous vous focalisez dessus et oubliez tout ce qui vous a enrichi humainement ou professionnellement.

Et une fois que vous le tour de la question est terminé, vous concluez que ce qui vous distingue est banal et vous clôturez par : « Je n’ai aucune chance, les critères sont trop exigeants. »

Une astuce pour garder confiance en soi

Comme je le disais dans un précédent article, certains recruteurs n’hésitent pas à pousser très loin leur niveau d’exigence dans l’espoir de dénicher la perle rare. Le problème en faisant cela, c’est que les entreprises peuvent passer à côté d’un bon candidat. La preuve, vous hésitez à postuler. Réaction tout à fait humaine.

Pour faire taire cette petite voix qui vous fait perdre confiance en vous, je me disais que ça serait utile de vous confier l’astuce suivante. C’est elle qui m’a permis d’aller jusqu’au bout de mon projet professionnel malgré les doutes, les risques et les embûches.

Lister ses qualités humaines
  1. Dans un premier temps, je vous propose un exercice qui consiste à lister toutes vos compétences techniques et de leur attribuer une note de 1 à 4 (1 étant celle que vous maîtrisez le moins et 4 celle que vous maîtrisez le mieux).

  2. Ensuite, en face de chacune de vos compétences, vous allez noter le comportement professionnel que vous adoptez et les ressources personnelles que vous mobilisez pour les mener à bien.

Pour vous donner un exemple :

Compétences techniques

Note

Compétences et ressources

Rechercher les besoins des clients

4

Poser des questions ouvertes/fermées, pratiquer l’écoute active, etc

De cette manière, vous serez bien plus objectif sur vous-même et vous vous sentirez plus légitime à postuler. Par ailleurs, vous clarifierez certainement les points qui peuvent paraitre obscurs aux yeux d’un recruteur.

Petit aparté – Dans l’idéal, j’aimerais que cet exercice vous donne le sourire ou que vous ressentiez une émotion positive. Si c’est le cas, arrêtez ce que vous êtes en train de faire. Concentrez-vous dessus et laissez-là vous envahir. Mémorisez-là. Ajoutez une image, un son ou un parfum pour vous aider à l’ancrer en vous. Donnez-lui un nom ou un mot. Une fois que c’est fait, reprenez le fil de ce que vous étiez en train de faire – Merci à Pierre S de m’avoir enseigné cette technique et je ferme l’aparté.

A la fin de l’exercice, vous aurez probablement constaté que vous avez bien plus de compétences et de qualités humaines que vous ne l’auriez pensé. Sans aller jusqu’au bilan de compétence, c’est une véritable introspection intérieure. Ce qu’il y a de bien : vous êtes déjà en train de préparer votre futur entretien d’embauche.

Gardez cette liste précieusement à côté de vous. Dans les moments d’incertitude, relisez-là. Gardez également cette émotion positive en vous. En cas de stress, il vous suffira d’y repenser pour qu’elle vous rassure et pour qu’elle vous redonne l’énergie dont vous avez besoin pour continuer.

Personnalisez votre candidature

Maintenant, il va falloir prioriser toutes ces qualités et les intégrer à votre CV. Dans l’idéal, il doit tenir sur une page, d’où l’importance d’aller à l’essentiel. Pour cela, vous allez vous aider du descriptif de l’annonce ou de la fiche de poste si vous avez réussi à vous la procurer.

  • Reprenez toutes les compétences requises pour le poste et mettez-les en correspondance avec celles que vous avez listées.
  • Puis mettez-les en évidence sur votre CV. Cela vous aidera également à formuler votre lettre de motivation.

Cette démarche vous permettra de personnaliser votre candidature en fonction du poste que vous convoitez. Même si un recruteur est capable d’identifier vos compétences acquises par rapport à votre parcours, vous lui faciliterez son travail lorsqu’il triera les candidatures.

Si je devais, en définitive, vous livrer un seul et ultime conseil, ce serait celui-ci : n’excluez a priori aucune de vos expériences professionnelles ou personnelles surtout si elle vous permet de mettre en évidence des compétences transférables pour promouvoir votre candidature.

Vous avez acquis les compétences demandées grâce à des expériences professionnelles ou personnelles sans rapport avec le poste visé ? Votre candidature a tout de même une chance d’aboutir. Qui sait ? Ce sera peut-être cette expérience là qui vous démarquera et vous fera décrocher un entretien.

Ayez confiance en vous

Comme personne n’est omniscient ni irréductible (sauf nos chers Gaulois d’une célèbre bande-dessinée), je vous invite sincèrement à préparer votre entretien d’embauche en vous documentant sur l’entreprise : son secteur, son marché, ses produits et ses concurrents. Tout particulièrement si vous avez candidaté librement, attendez-vous à ce que le recruteur vous demande pourquoi vous avez postulé chez eux.

Je peux vous assurer que toutes ces recherches vous seront bien utiles pour argumenter ou poser des questions lors de votre entretien. Cela démontrera que vous êtes conscient des attentes de l’entreprise et de ses besoins, quelle que soit votre expérience ou votre niveau de formation.

Candidats entretien d'embauche
Candidats, connaissez votre parcours sur le bout des doigts.

Enfin, dernière information à recueillir : renseignez-vous sur la fonction de la personne qui va vous recevoir. C’est un élément précieux qui vous indiquera le contexte de l’entretien. Un DRH se concentrera sur votre profil et peu sur les aspects opérationnels ou techniques du poste sauf s’il connaît vraiment le poste que vous convoitez. En revanche, ce sera le cas avec un supérieur hiérarchique qui est bien plus à même d’évaluer ces aspects-là.

sit Donec commodo vulputate, libero libero. Nullam ut eget leo.