Candidats entretien d'embauche

Recrutement mode d’emploi – Conseils aux candidats

Le recrutement mode d'emploi - Conseils aux candidats

Apprenez-en davantage sur le processus de recrutement pour en déjouer les pièges et vous donner toutes les chances de décrocher votre prochain job.

Pour l’avoir vécu, je sais que c’est une source d’inquiétude pour le candidat et, aussi (on le devine moins), pour le recruteur. Pourtant, une vocation ne tient parfois qu’à un seul entretien d’embauche et ce qui est encore mieux c’est d’en connaitre les rouages.

Le recrutement se déroule en 3 grandes étapes :

  1. La préparation
  2. L’entretien d’embauche
  3. La période d’essai

1. La préparation

La préparation est l’étape la plus importante pour l’entreprise car elle englobe plusieurs réflexions essentielles. Quel profil recruter ? Pour quelles missions ? Avec quels objectifs ? Où diffuser mon ou mes annonce(s) ?

Pour répondre à toutes ces questions, le recruteur doit mettre en place et utiliser plusieurs outils notamment si ce recrutement s’avère difficile, soit par manque de candidats, soit parce que ceux qui se présentent n’ont pas les compétences requises pour le poste – comme c’est le cas pour 30% des candidatures dans les métiers de la vente …

La plupart du temps quand vous lisez les offres d’emploi, vous voyez les missions du poste et le profil recherché bien détaillés. Ce n’est pas par hasard !

Colonne vertébrale du recrutement
Les recruteurs scrutent attentivement la fiche de poste avant de commencer leur campagne de recrutement.

De tous les outils utilisés par les recruteurs, le plus précieux, celui qui représente la colonne vertébrale de tout recrutement, c’est la fiche de poste.

Cet outil a des pouvoirs incroyables ! La fiche de poste a la particularité de recenser les missions du poste et le comportement attendu du candidat. Autant je vous invite à vous en servir pour mettre en avant vos compétences sur votre CV, autant (je vous mets en garde) n’espérez pas pouvoir induire en erreur un recruteur en vous attribuant des qualifications que vous n’avez pas. Et oui, recruter c’est un métier !

En fonction du contexte et des candidatures qui vont se présenter, le recruteur va opter pour un recrutement basé sur les compétences ou plutôt axé sur les aptitudes du profil à recruter. Généralement, les recruteurs mixent les deux.

Entre parenthèses, c’est en me basant sur les qualités humaines que j’ai réalisé mes meilleurs recrutements (je n’avais pas oublié mes premiers pas). Ces candidats n’avaient aucune expérience mais j’avais le temps de les former et en plus d’être agréable à travailler, ils ont montré des performances incroyables sur le terrain. C’est la raison pour laquelle j’invite les entreprises à entrevoir leurs recrutements de cette manière. Je referme la parenthèse.

C’est bien joli tout ça mais vous vous posez peut être la question suivante : 

“Comment font-ils pour sélectionner le meilleur ou la meilleure candidat(e)?”

Je vous rassure, ils n’ont pas de boule de cristal !

2. L’entretien d’embauche

Tout l’art d’un recruteur est d’identifier et de valider vos compétences lors de l’entretien d’embauche. Il le fait à travers toute une série de questions qu’il va vous poser. Vous pouvez affirmer que vous savez réaliser telle tâche, cependant il va vous demander comment vous vous y prenez pour la mener à bien et il peut également vous faire passer des tests.

Pour ma part, si j’avais un conseil à vous donner, ce serait de rester humble et honnête. Inutile de vous survendre ou de vous attribuer la réussite des autres. Si ça peut fonctionner pour décrocher un entretien, il y a fort à parier que vous serez démasqué tôt ou tard.

J’en profite pour vous rappeler deux choses :

  • Vous avez un droit d’accès aux résultats du test.
  • Vous avez l’obligation d’apporter les diplômes-attestations qui vous sont demandés et d’y répondre de bonne foi.

Je présume qu’il est inutile de vous dire qu’il faut éviter de vous sous-estimer car vous pourriez passer à côté d’une belle opportunité.

Entretien d'embauche individuel
Lors d'un entretien d'embauche, la parole est donnée au candidat. Le recruteur vous écoute à 80%.

Ce n’est pas le tout de s’assurer que vous êtes le meilleur dans un domaine. Le recruteur va également essayer d’évaluer vos savoirs être. Si vous êtes de ceux qui entrent en entretien d’embauche comme sur un ring de boxe, ne soyez pas étonné d’être recalé dès le premier round. Vous allez me dire que je caricature mais cet exemple me permet de mettre en évidence l’importance du savoir être dans le monde professionnel.

Gardez à l’esprit que le recrutement repose sur ces 3 grands principes (la transparence, la finalité et la pertinence) :

  • La liberté de l’employeur sur le choix du candidat sauf s’il est tenu à une priorité d’embauche.
  • Le recruteur doit vous informer des méthodes et des techniques utilisées lors du recrutement.
  • Le recruteur doit prendre sa décision sur des critères objectifs sans faire de discrimination.

Vous allez probablement me dire que certaines entreprises sont trop exigeantes dans leurs critères.

Le fait est que c’est une manière de filtrer les candidatures et il y a plusieurs hypothèses à cela :

  • Soit, elles font face à une forte demande et elles ont les moyens de s’offrir les meilleurs talents au prix d’une sélection très dure.
  • Soit, elles ont la possibilité de se laisser du temps pour dénicher le meilleur profil en minimisant les risques d’erreur. Dans ce cas, il y a de forte chance pour que ces entreprises reconsidèrent leurs exigences avec un peu plus de souplesse si le candidat idéal tarde à se présenter. Si vous êtes dans le top 10, vous serez probablement recontacté.

Quoi qu’il en soit, demandez aux recruteurs de vous faire un retour du ou des entretiens s’ils ne le font pas d’eux-mêmes. Normalement, un recruteur doit se tenir à votre disposition pour ce type de demande et tout particulièrement lorsqu’il vous répond par une lettre type à l’issue de l’entrevue. Prenez ces retours de manière constructive car ils vous serviront à vous améliorer pour vos prochains entretiens d’embauche.

3. La période d’essai

Ça y est, vous avez passé tous les obstacles et vous avez décroché le job ? Félicitations à vous.

Pour autant le recrutement n’est pas fini. Votre employeur vous a remis le livret d’accueil de l’entreprise et il vous reste à faire vos preuves sur le poste que vous occupez. Le livret d’accueil, s’il vous a été transmis, là encore ce n’est pas par hasard.

L’objectif de ce livret est multiple :

  • Matérialiser votre intégration au sein de l’entreprise.
  • Vous transmettre la culture de l’entreprise.
  • Vous fournir des indications utiles et pratiques sur l’organisation de l’entreprise et-ou de l’équipe qui vous accueille.
  • Faciliter votre autonomie dans votre environnement de travail.
Livret d'accueil en entreprise
Le livret d'accueil est un document indispensable quelle que soit la taille de l'entreprise.

Maintenant que vous savez à quoi sert ce livret, j’espère que vous en prendrez grand soin quand vous en verrez un. Dans la mesure où il n’y en aurait pas, posez toutes ces questions à vos collègues et notez les réponses dans votre propre carnet.

Tout au long de votre période d’essai, le recruteur va vérifier vos compétences techniques et votre habileté à votre poste. Il va également faire un point avec vous. Il est souvent réalisé à mi-parcours. Pour cela, le recruteur va s’appuyer sur la fiche de poste et d’une grille d’entretien dans laquelle sont recensées vos missions. L’intérêt de ces échanges est de vous évaluer et peut-être de revoir certains objectifs.

Profitez de ce moment pour partager vos ressentis, remonter vos réussites ainsi que vos difficultés. Soyez à l’écoute et apportez des solutions si besoin est. Par expérience, les nouveaux embauchés préfèrent cacher leurs difficultés et dire que tout va bien or votre employeur ou vos équipiers ne sont pas dupes. Si certains peuvent réagir avec bienveillance dans vos premiers pas dans l’entreprise, ils attendent de vous un comportement professionnel et responsable. C’est le moment de prouver que vous avez du recul et que vous êtes conscient de vos capacités. Selon la situation, n’hésitez pas à demander à votre supérieur une entrevue.

Parfois, il arrive que votre période d’essai soit reconduite. Pas de panique. Il est possible que vous ayez encore quelques preuves à fournir. Saisissez cette deuxième opportunité pour exprimer tout votre potentiel et rassurer votre employeur sur vos compétences une bonne fois pour toute. Comme vous le savez surement, une période d’essai n’est reconductible qu’une seule fois. Il est possible aussi que ce soit dans la culture de l’entreprise (j’ai découvert cela dernièrement auprès d’un salarié d’une grande entreprise). Dans ce cas, continuez sur votre lancée.

Quelles que soit vos motivations pour ce job, donnez le meilleur de vous-même. Les recruteurs n’hésitent pas à prendre des références auprès de vos anciens employeurs avant de vous confier le poste alors laissez leur une image positive de vous. Tôt ou tard, cette conscience professionnelle portera ses fruits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorem Phasellus risus. fringilla vulputate, ut in sem, risus mattis ut